En l'an 1000 fut créé le SOLFEGE

  • Imprimer

Au moment où les multiples chorales de la région (et à St Julien) reprennent leurs répétitions, il peut être utile de rappeler les origines du solfège.
L’initiateur de cette révolution musicale s’appelle Guido d’Arezzo. Il vivait autour de l’an mille.
Auparavant les « notes » de musique étaient marquées par des signes au dessus du texte à chanter. Guido d’Arezzo eut l’idée de répartir ces signes sur une « portée » de 4 lignes et surtout de veiller à ce que l’espace entre les lignes ait la même valeur. Ainsi les notes chantées n’étaient plus hasardeuses mais avaient la même hauteur selon la position sur la portée…
Ah ! J’oubliais de vous dire que Guido d’Arezzo était moine.
Les noms, qu’il a donnés aux notes, étaient inspirés de l’hymne à St Jean :
"UT queant laxis
REsonnare fibris
MIra gestorum
FAmuli tuorum
SOLve polluti
LAbi reatum
Sancte Iohannes (SI)"
La traduction de ce texte latin est " Afin que tes serviteurs chantent avec leurs cordes libres la merveille de tes actions, éloigne le péché, o St Jean, de leurs lèvres indignes…
A noter que l'UT fut remplacé par le DO au XVII ème siècle"