LE NABAB de PONT SAINT ESPRIT

  • Imprimer

Lorsque vous prenez le pont neuf, à Pont Saint Esprit, vers le Vaucluse, vous pouvez observer un petit château à 4 tourelles, entièrement jaune à présent. Il a été construit vers 1860 par François Bravay, célébrité locale tombée dans l'oubli.

Pourtant c'est un personnage hors série, qui a inspiré un des célèbres romans d'Alphonse Daudet :  « Le Nabab » . François Abauzit, dans son livre récent « passage de la Louve en pays d'Uzège »nous signale qu'il est né à Pont Saint Esprit en 1817. Son père était quincailler. Après la faillite de son commerce, en 1847,  il s'expatriera en Egypte où il fit fortune, grâce à l'amitié  du vice roi Saïd Pacha.

Revenu en France en 1861, il mène une vie fastueuse  et fait construire ce château dans sa ville natale. Il se lance alors dans la politique, est élu conseiller général puis député du Gard en 1865.

Mais, à nouveau ruiné, il meurt aveugle et sans ressources à Paris en 1874.