Manifestations

connectez-vous...

Le temps

Le calendrier

Octobre 2019
L Ma Me J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
Novembre 2019
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Les Visiteurs

2499338
Aujourd'huiAujourd'hui1722
HierHier2098
Cette semaineCette semaine3820
Ce mois-ciCe mois-ci32632
Total : Total : 2499338
Les articlesUn peu d'histoireQuelle est cette statue sur la place du champ de Mars à Bourg Saint Andéol ?

Quelle est cette statue sur la place du champ de Mars à Bourg Saint Andéol ?

donaviernaIl s’agit de « Dame Vierne » considérée comme la bienfaitrice de Bourg Saint Andéol et Saint Martin d’Ardèche parce qu’elle leur donna au XIII° siècle les immenses bois qui forment les « communaux» de ces 2 localités. C’est le sujet de l’exposé de Mr Jean Louis Issartel le 25 septembre, à l’occasion des 30 ans de la Réserve naturelle des Gorges de l’Ardèche.

Des textes de 1221 et 1228 permettent d’analyser, ce qui se serait réellement passé, au delà de la légende. Mais ce qui est intéressant à noter c’est l’histoire d’une famille (Les BALADUNO) qui avait la seigneurie sur tout le plateau des Gras (plateau ardéchois), avec 2 châteaux principaux :Balazuc et Gras . Ces cessions (dons ou échanges) aux communes et aux hospitaliers de Saint jean marquent le déclin au XIII° siècle de cette puissante lignée.

La raison est à chercher sans doute dans les conséquences de la croisade des albigeois. En effet, sur le plateau Ardéchois, nous ne sommes pas dans le royaume de France au XIII° siècle mais dans l’empire romain germanique. Mais l’empereur est loin et le suzerain proche est le comte de Toulouse (de la maison de Saint Gilles). Or à partir de 1209 c’est la croisade des « barons du Nord » (Simon de Montfort) contre les cathares et plus précisément contre le comte de Toulouse. Celui-ci, allié au roi d’Aragon, est battu à la bataille de Muret. C’est là que le grand père et sans doute le père de dame Vierne (Guillaume de Baladun) sont tués aux côtés du comte de Toulouse. Par ailleurs Dame Vierne, encore jeune, a épousé Dragonet de Mondragon, qui n’est autre que le bras droit du comte de Toulouse (il fut le précepteur de son fils). L’échec politique et militaire des « albigeois » (on devrait plutôt dire « toulousains ») éclaire d’une façon particulière les « cessions » de dame Vierne et de son mari ; Ils sont dans le camp des vaincus.

Le retournement de situation s’illustre par le remariage de Dame Vierne à la mort de Dragonet de Mondragon : Elle épouse Guillaume de Naves ,passé dans le camp des croisés .