L’Ardèche est elle navigable ?

  • Imprimer

Aujourd’hui assurément quand on pense aux milliers de canoës Kayaks qui défilent l’été entre Vallon Pont d’Arc et Saint martin d’Ardèche. La question paraitra même stupide à tous ceux qui participeront, acteurs et spectateurs au marathon des gorges de l’Ardèche le 13 Novembre 2010 prochain.
Mais la question se pose pour l’Antiquité tardive et le Haut Moyen Age (V, VI siècle). Les historiens n’ont cessé de débattre de la question : L’Ardèche était elle navigable ? Le médiéviste Nicolas Clément en a fait même un des sujets de son exposé à l’occasion des 30 ans de la Réserve Naturelle des Gorges de l’Ardèche.
Evidemment il n’y a pas de sources écrites mais les techniques archéologiques donnent des indications précieuses : Les grottes de l’Ardèche étaient occupées. On y trouve des traces du travail de la laine et de la métallurgie. Et surtout de nombreuses céramiques venant de l’Uzège ou du Tricastin .On trouve même des amphores africaines ? Cela indique bien qu’il n’y avait pas d’autarcie totale mais bien un circuit économique régional …Est-ce que l’Ardèche servait de voie de pénétration, ce qui impliquerait qu’elle soit navigable ?
Certains le pensent au motif que le climat était plus humide et le niveau de l’eau plus élevé …De plus certaines inscriptions romaines découvertes à Nîmes parlent des « nautes ardéchois». Les «nautes» sont des mariniers…
Mais il faut bien reconnaitre pourtant que la grande majorité des chercheurs récusent cette navigabilité de l’Ardèche au profit de circuits terrestres (par Alba la romaine par exemple) ; Et pourtant cette hypothèse historique d’une Ardèche navigable, même si elle n’est pas fondée ,nous fait rêver !