La tradition du jour de l’an a été abolie de 1791 à 1797 en France

  • Imprimer

Jusqu’au XVIIème siècle le 1° de l’an était l’occasion de visites de courtoisie..On se déplaçait pour faire des compliments aux personnes que l’on estimait (ou avec qui on était en lien social)
A partir du règne de Louis XIV les visites furent remplacées par des cartes de visites (dont l’habitude venait d’extrême orient) .
 Bien entendu il entrait dans cette pratique une part d’hypocrisie, ce qui exaspéra les révolutionnaires. Un député, nommé La Bletterie, escalada la tribune de la Convention: « Citoyens, s'écria-t-il, assez d'hypocrisie ! Tout le monde sait que le Jour de l'An est un jour de fausses démonstrations, de frivoles cliquetis de joues, de fatigantes et avilissantes courbettes... »
Dans leur souci de supprimer les pratiques de l’ancien régime les conventionnels interdirent l’envoi de ces cartes …le sapeur Audoin, rédacteur du Journal Universel, répondit cette phrase mémorable : « Le Jour de l'An est supprimé : c'est fort bien. Qu'aucun citoyen, ce jour-là, ne s'avise de baiser la main d'une femme, parce qu'en se courbant, il perdrait l'attitude mâle et fière que doit avoir tout bon patriote ! » Cette suppression du « jour de l’an » avec son folklore dura 6 ans. Après la tradition repris-le dessus.

Sans doute cela correspond il à un besoin. Même si on se sait aimé ou estimé, cela fait toujours du bien de se l’entendre dire « Ce qui va sans dire, va mieux en le disant » D’ailleurs le début du mois de Janvier est un moment où on supporte assez bien l’hiver en général : Est-ce l’effet des cartes de vœux, du chocolat qui est un euphorisant ??
En tout cas BONNE ANNEE A TOUS !