ANDRE PHILIP: UN SPIRIPONTAIN MECONNU

  • Imprimer
André Philip est né à Pont Saint Esprit en 1902.
Pour la plupart de nos contemporains c'est un inconnu.andre philip
Et pourtant...C'est lui :
Qui fut rapporteur en 1936 de la loi sur les 40 heures de travail hebdomadaire.
Qui fit partie du tout petit nombre de parlementaires (80) qui refusèrent les pleins pouvoirs à Pétain
Qui participa à la Résistance dès les premières années, puis rejoignit De Gaulle en 1942,
Qui fut ministre socialiste de l'économie et des finances à la Libération et prôna à la fois la rigueur et le dirigisme,
Qui s'opposa au retour au pouvoir du général de Gaulle en 1958,
Enfin qui créa les Maisons des Jeunes et de la Culture...et l'INSEE (institut national de la statistique et des études économiques)
Qui avait assurément une forte personnalité et mériterait d'être un peu mieux connu
Pour ceux que cela intéresse lire la suite


André Philip est né à Pont Saint Esprit le 28 juin 1902.
Socialiste, il adhère à la SFIO (c'était le nom du parti socialiste à l'époque) en 1920.
Député du Rhône (il était professeur d'économie à l'Université de Lyon) de 1936 à 1951, il fut conseiller de Léon Blum et rapporteur de la loi sur les 40 heures.
En 1958 il se fait exclure du parti à cause de ses critiques de la direction (Guy Mollet)
Après un passage au PSU de Michel Rocard, il quitte progressivement la vie politique et meurt en 1970.

Résistant, il est un des 80 députés qui refusèrent de voter les pleins pouvoirs au maréchal Pétain ;
Il se replie au Chambon sur Lignon (sa femme a été reconnue « Juste parmi les Nations » pour avoir fait évader des juifs) Il participe à la Résistance (Libération sud) et compte parmi les organisateurs du Parti Socialiste clandestin. Il rejoint de Gaulle à Londres en 1942 et fait partie de son équipe rapprochée.
Néanmoins ses relations avec de Gaulle sont compliquées!
En 1946 il soutient le projet de diminution de 20% des crédits d'armement, ce qui fut une des causes du départ de Gaulle.
En 1958 il s'oppose au retour au pouvoir du Général de Gaulle imposé par les militaires.

Economiste, il fut ministre de l'économie et des finances dans 3 gouvernements socialistes successifs (Gouin, Blum et Ramadier)
Comme Pierre Mendès France il est partisan de la rigueur : l'état de l'Economie après la guerre ne permet pas les augmentations de salaire. Il sera, de ce fait, très critiqué par la CGT et le Parti Communiste. Pour favoriser la reconstruction de la France, il sera très dirigiste et partisan du Plan, qui déterminait les objectifs économiques à atteindre ...
Européen, il est président du mouvement socialiste pour les Etats-Unis d'Europe et partisan d'un fédéralisme fort.

Chrétien, il n'a jamais abandonné sa foi protestante : "ce qui m'a guidé c'est ma foi calviniste, d'un Calvin un peu réchauffé par le Midi ".

Enfin son esprit créatif a fait de lui le fondateur de l'INSEE' (Institut national de la statistique et des études économiques)....et des Maisons des Jeunes et de la Culture.

Au fait a-t-il une rue à son nom dans Pont Saint Esprit ?