Manifestations

connectez-vous...

Le temps

Le calendrier

Novembre 2019
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
Décembre 2019
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Les Visiteurs

2570257
Aujourd'huiAujourd'hui1540
HierHier2453
Cette semaineCette semaine5985
Ce mois-ciCe mois-ci37193
Total : Total : 2570257
Les articlesUn peu d'histoire

Histoire

L'Histoire ce n'est pas du passé ....

hayekBeaucoup pensent que l’Histoire ne concerne que l’école et les nostalgiques. Ils ont tort.On pourrait citer beaucoup d’exemples. J’ai choisi le libéralisme économique, si souvent critiqué dans la crise actuelle.
Antoine Reverchon, dans le Monde Economique du 3 Avril 2012, évoque son histoire récente:
Après la crise de 1929, la pensée de Keynes s’imposa aux politiques: Le Marché conduisait naturellement au sous-emploi et à la crise. Il fallait le réguler, par une politique publique interventionniste. Cette théorie justifia la pratique des déficits publics pour compenser l’excès d’épargne privée et ainsi relancer la croissance et obtenir le plein emploi. C’est l’explication des 30 années qui ont suivi la guerre et qu’on a appelées les 30 glorieuses.
Mais face à cette nouvelle orthodoxie économique s’est levé dès 1944 un penseur économique autrichien: Friedrich Hayek. Il publia «La Route de Servitude».Le titre est intéressant car c’est au départ une réflexion philosophique et politique en réaction au nazisme (il était autrichien) : il estimait que l’interventionnisme étatique en matière économique conduisait tout droit au totalitarisme ; et que l’impôt était le symbole de la servitude.
En 1947 il réunit au Mont Pèlerin en Suisse un groupe d’économistes qui partageaient ses idées. Ils décident ensemble de repartir à la conquête de la pensée économique : D’abord en s’attaquant aux « revendeurs d’idées » (professeurs d’université, journalistes) puis en inspirant les politiques publiques. ...

Appuyer sur lire la suite

Lire la suite : L'Histoire ce n'est pas du passé ....

St JULIEN de PEYROLAS, village-frontiére

armes Villeneuve de BergOn a tous intégré que le Rhône était une frontière entre le Royaume de France et l’Empire (le Saint Empire Romain Germanique fondé par Charlemagne). Mais sait –on que jusqu’en 1305 l’Ardèche aussi était une limite entre le Royaume et l’Empire. En effet le Vivarais était la seule terre d’Empire sur la rive droite du Rhône. L’évêque de Viviers en était le seigneur temporel sous l’autorité (lointaine) de l’empereur germanique.
Une série d’événements petits et grands, changea le cours de l’Histoire:
-en 1119 fut fondée en Haute Ardèche l’abbaye cistercienne du Mas d’Adam (devenue l’abbaye de Mazan) grâce à de nombreuses donations l’abbaye gérait des exploitations agricoles (des « granges ») dans tout le Vivarais et notamment à Berg, près d’Aubenas.
-vers 1230, suite à la croisade contre les Cathares, les possessions du Comte de Toulouse dont notamment le département du Gard actuel, sont récupérées par la Couronne de France, qui va les gérer directement (Sénéchal de Beaucaire).
-en 1245 le Concile de Lyon dépose l’empereur Frédéric II en conflit avec la papauté. Pendant 25 ans il n’y a plus d’empereur…Durant cette période, un jour de 1280, des paysans voisins de l’établissement cistercien de Berg, rossent les moines et saccagent les bâtiments.L’abbaye de Mazan considère alors que l’évêque de Viviers, qui n’a plus le soutien d’un empereur, ne peut plus leur apporter la sécurité nécessaire. Ils se tournent vers le Roi de France (Philippe III le Hardi, le fils de St Louis).
Pour sceller ce rapprochement, est fondée en 1284 une ville neuve royale à Berg sur le territoire donné par l’abbaye de Mazan, avec toute une série d’exemptions fiscales. C’est l’actuelle Villeneuve de Berg.
L’évêque de Viviers (dont le palais était situé à Bourg St Andéol) résista puis finit par céder en 1305 le Vivarais entre dans le Royaume de France. St Julien n’est plus un « poste frontière ».  

Les carolingiens dans la campagne présidentielle ?

carolingiensUn des débats de la campagne présidentielle concerne le statut du travail. La France est attachée à une certaine stabilité du travail : statut des fonctionnaires, contrats à durée indéterminée dans le privé...
Certains économistes libéraux pensent que pour faire fac à la crise il faut augmenter la « flexibilité du travail », ce que les syndicats appellent la "précarité du travail".

L'objet de cet article n'est pas d'exposer les thèses du débat, mais de rappeler l'origine de la « précarité ».
Pierre Riché, dans un livre sur « les Carolingiens » qu'il vient de publier chez Pluriel nous rappelle que le terme vient de « précaria », prière en latin.
Les biens des églises et des monastères avaient été en partie confisqués par les premiers carolingiens pour récompenser leurs fidèles 'les présidences de conseil d'administration n'existaient pas encore !.
Pourtant Carloman le grand père de Charlemagne voulait satisfaire l'Eglise dont il attendait le soutien. Mais restituer ces nombreuses propriétés à l'Eglise l'aurait privé du soutien de ses fidèles.
Il mit au point le compromis suivant en l'an 743 :
Les propriétaires des domaines confisqués les restitueraient à l'Eglise mais feraient à celle-ci la « prière » (précaria) de les laisser à leur disposition pour un temps donné, moyennant redevance ...Ces biens furent à usage « précaire ».
2 observations :
-d'abord le précaire peut durer longtemps.
-ensuite la nécessité de passer des compromis ne date pas d'aujourd'hui.

Variations des dates du passage à la nouvelle année

nouvel anLe passage à la nouvelle année, a toujours été l'occasion de veillées festives et de cadeaux. Seulement le début d'année a varié dans l'histoire occidentale.
Pour la république romaine c'était le début du printemps (les ides de mars). Il en reste quelque chose puisque September veut dire en latin le septième et December le dixième mois .....
Jules César ramena le début de l'année au 1er Janvier, juste après le solstice d'hiver. C'était aussi la date de l'élection des consuls.
Les cadeaux pour la nouvelle année furent donnés à cette date (les romains s'échangeaient des pièces de monnaie, ancêtres de nos étrennes ), mais ceux du printemps perdurèrent sous une forme humoristique : les fameux poissons d'avril !
L'Eglise catholique reporta le début de l'année à Pâques (pour faire mémoire de la résurrection du Christ) du Xème au XVIème siècle. Le retour au 1er Janvier se fit progressivement dans tous les pays : en 1564 en France mais en 1752 seulement en Angleterre
L'avantage de cette date (le 1er Janvier) c'est qu'elle suit immédiatement Noël, formant une période de lumières (pour lutter contre l'obscurité du solstice) de fêtes et de cadeaux, d'embrassades et de vœux.
C'est ce que les journalistes ont appelé la « trêve des confiseurs »
Enfin une période où on peut s'adonner aux bons sentiments sans crainte du ridicule, essayer d'être positifs et fraternels, rêver ensemble d'un monde meilleur !....
                                                                  BONNE ANNEE à TOUS !!!

André Philip

av_andre_philipBien sûr qu'il existe une rue à son nom à Pont-Saint-Esprit, elle démarre à la fin de la rue Albert Camus (Rue du Collège Notre Dame) au niveau du pont et se termine au rond point de l'araignée (direction Saint Paulet). 

ANDRE PHILIP: UN SPIRIPONTAIN MECONNU

André Philip est né à Pont Saint Esprit en 1902.
Pour la plupart de nos contemporains c'est un inconnu.andre philip
Et pourtant...C'est lui :
Qui fut rapporteur en 1936 de la loi sur les 40 heures de travail hebdomadaire.
Qui fit partie du tout petit nombre de parlementaires (80) qui refusèrent les pleins pouvoirs à Pétain
Qui participa à la Résistance dès les premières années, puis rejoignit De Gaulle en 1942,
Qui fut ministre socialiste de l'économie et des finances à la Libération et prôna à la fois la rigueur et le dirigisme,
Qui s'opposa au retour au pouvoir du général de Gaulle en 1958,
Enfin qui créa les Maisons des Jeunes et de la Culture...et l'INSEE (institut national de la statistique et des études économiques)
Qui avait assurément une forte personnalité et mériterait d'être un peu mieux connu
Pour ceux que cela intéresse lire la suite

Lire la suite : ANDRE PHILIP: UN SPIRIPONTAIN MECONNU