Manifestations

connectez-vous...

Le temps

Le calendrier

Novembre 2019
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
Décembre 2019
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Les Visiteurs

2570257
Aujourd'huiAujourd'hui1540
HierHier2453
Cette semaineCette semaine5985
Ce mois-ciCe mois-ci37193
Total : Total : 2570257
Les articlesUn peu d'histoire

Histoire

Origine du 1er MAI

muguetLe 1er mai est un des rares jours fériés qui n’est pas d’origine chrétienne mais socialiste.
C’est en 1889 que le Congrès International socialiste de Paris adopte le 1er Mai comme jour de revendication des travailleurs.
Le 1er Mai 1891 l’armée tire sur les manifestants à Fourmies dans le Nord : 10 morts. C’est l’origine du drapeau rouge.
En 1949 le 1er Mai est déclaré chômé et payé (c’était le seul jour férié payé pour les nombreux salariés payés à l’heure).

Le muguet est originaire d'Asie, du Japon plus précisément. Cette plante est connue et acclimatée en France depuis le Moyen- Âge.
Le muguet a longtemps été le symbole du renouveau et du printemps, il était donc logique qu'il devienne symbole du bonheur et porte-bonheur. En 1561 Charles IX instaura la tradition d'offrir du muguet en guise de porte-bonheur.

Ce n'est que vers 1936 que le muguet est associé à la fête du travail .

AU SUJET DE PAQUES

oeufsPâques est une fête mobile qui se fête entre le 22 mars et le 25 avril. En 2011, Pâques se fête le 24 avril. Depuis fort longtemps, peuples et religions ont fêté le retour du printemps et de la fécondité.

Les juifs ont choisi cette date inscrite dans le calendrier lunaire (donc mobile) pour célébrer leur libération d’Egypte. La Pâque juive (Pessah) était l’occasion d’un pèlerinage au Temple de Jérusalem. C’est pourquoi Jésus est monté à Jérusalem (le jour des Rameaux), a célébré la Paque juive avec ses disciples (le jeudi saint), a été dénoncé, arrêté et crucifié le vendredi saint. Pour les chrétiens, il est ressuscité le 3eme jour : Le dimanche de Pâques (avec un s).

En signe de deuil l’Eglise a interdit les sonneries des cloches pendant les 3 jours entre la mort du Christ et sa résurrection. Une légende enfantine s’est progressivement constituée : Les cloches seraient parties à Rome et seraient revenues chargées d’œufs….

Il y a plus de 3000 ans l’œuf, signe de fécondité, était déjà donné en cadeau par les Perses. En Europe médiévale, il était interdit de manger des œufs durant toute la période du carême, ce qui en faisait un aliment prisé au moment de faire la fête.

Aujourd’hui la recherche des œufs est une joie pour tous les enfants !…        

         Joyeuses Pâques !

 

Bientôt, parution d'un dictionnaire encyclopédique sur le Gard Rhodanien

Dictionnaire
Encyclopédique du
Gard
Rhodanien de l’
Académie de
Lascours

Pourquoi ?

Toute personne désireuse de mieux connaître le Gard rhodanien pouvait faire le constat qu’il manquait un outil de travail pour faciliter les recherches sur des sites, des personnalités politiques et militaires ou encore scientifiques et artistiques, des activités propres à ce terroir, des coutumes, etc.
Il y a bien des ouvrages utiles qui datent du XIXe siècle principalement et qui n’ont pas été revus depuis leur précieuse publication. Ensuite, des articles de valeur sur le Gard rhodanien sont perdus dans des publications spécifiques et connus des seuls spécialistes. Par contre, il existe une multiplicité d’opuscules ou d’articles, de valeurs inégales et où il convient de faire une sélection au regard de données certaines, depuis les années 1960 à nos jours. Toutefois, leur tirage est très discret et leur diffusion est restreinte.
encyclopedie_gard_rhodanienL’Académie de Lascours réunit de nombreuses compétences au sein de ses sections Arts, Sciences et Lettres. Au chercheur, au curieux, au public, elle a décidé d’offrir ses connaissances selon les données les plus récentes et en se réservant la possibilité de réviser des articles en fonction des découvertes pouvant se produire ou de documents comme des faits qui demanderaient de reconsidérer tel ou tel article : à propos du Dictionnaire de l’Académie française, Lebrun-Pindare avait écrit, déjà au XVIIIe siècle, dans Epigrammes, cette vérité qui vaut aussi pour ce projet :

« On fait, défait, refait ce beau Dictionnaire
Qui, toujours très bien fait, sera toujours à faire. »

Les membres de l’Académie de Lascours n’ont pas la prétention de tout savoir et c’est la raison pour laquelle ce DEGRAL est ouvert à toute personne de bonne volonté qui serait désireuse de communiquer et de faire partager sa part de savoir. Ainsi, chacun apportant sa pierre de connaissance contribuera à la construction de cet édifice qu’est le DEGRAL qui prendra la forme et l’aspect que tous réunis voudront bien lui donner.

Principes généraux :

  • S'ouvrir à toute question intéressant le Gard rhodanien avec l'esprit de notre temps (réalisme, répandre le savoir avec compétence, établir ce qu'on sait avec certitude en distinguant ce que l'on suppose, etc.)
  • chaque membre de l'Académie propose des articles
  • le comité de rédaction du DEGRAL recherche ou recueille des propositions pouvant être faites par des personnes extérieures à l’Académie
  • chaque article est signé par son auteur
  • chaque auteur est responsable de son article
  • coordinateur, commissions de rédaction et de lecture uniformisent la présentation de l'ensemble des articles et décident de la publication ou de la non publication d’un article proposé
  • rechercher la multiplicité des entrées, organiser des renvois, fournir des sources ou une bibliographie de base
  • chaque article offrira de préférence une synthèse à valeur académique
  • Sciences, Arts et Lettres seront représentés de façon équilibrée

Que le lecteur puisse voyager dans les richesses qui ont fait, font et feront le Gard rhodanien, tel est notre souhait.

                                                                  Antoine Schülé

Présence Romaine dans notre région

HadrienNotre région est marquée par les traces de la présence romaine : Orange, son théâtre et son arc de triomphe ; mosaïqueNîmes, ses arènes et la maison carrée ; Arles, Saint Rémy, bien sur, le Pont du Gard, mais aussi à moins d’une heure de Saint Julien de Peyrolas Vaison la Romaine.
La visite du site antique s’articule en 3 parties :
-Le théâtre, plus petit que celui d’Orange mais bien proportionné : On repère bien la Cavea (les tribunes) l’orchestra et la scena ..
-Les villas (du dauphin, de la statue d’argent..) il faut un peu d’imagination pour faire revivre ces ruines. Mais la documentation est bien faite et toutes les villas romaines sont construites selon un schéma analogue : L’atrium (patio) qui dessert les chambres, le péristyle et bien sur les cuisines et les latrines. Visiblement les romains étaient à l’aise dans ces « lieux d’aisance » puisqu’ils se donnaient rendez vous dans les latrines publiques pour y traiter des affaires ou simplement discuter. Sinon ils se rencontraient aux thermes où la pudeur ne régnait pas non plus ! (mais les hommes et les femmes étaient séparés)
-Le musée où sont rassemblées toutes les pièces trouvées sur le site. On y voit de très belles mosaïques et statues : Celle de l’empereur Domitien, qui est une récupération d’une statue de Néron (on a simplement changé la tête) et celle de l’empereur Hadrien qui pose dans le plus simple appareil avec une barbe pour rappeler les philosophes grecs …

Lire la suite : Présence Romaine dans notre région

Les hôpitaux de Pont Saint Esprit

hoitaux pont Il ya 7 siècles Philippe le Bel enjoignait, par lettre patente, l’œuvre du Pont Saint Esprit de construire un hôpital. En 2010 la ville de Pont Saint Esprit a ouvert son nouvel hôpital. A cette occasion un ouvrage a été publié, disponible à la librairie « le chant de la terre «  et à l’hôpital au prix de 20€ ; Cet ouvrage est intéressant à plusieurs titres :
Les différents lieux d’implantation (en tête du pont puis dans des maisons louées en ville puis dans l’ancien couvent de la visitation après la révolution ) .
Le financement était fait au Moyen Age grâce à un impôt sur le sel (le petit blanc), aux revenus de nombreux fermages et au XIX ° Siècle grâce à des subventions de l’armée pour les nombreux militaires soignés …
Le personnel (essentiellement les sœurs de Saint Vincent de Paul jusqu’au XX° siècle et certains médecins et chirurgiens..Au début du XIX ° siècle il y avait un Dr Bremond. Serait-il parent avec madame le maire de Saint Julien de Peyrolas ??!!)

A travers l’histoire de l’hôpital de Pont Saint Esprit, c’est toute l’histoire de la Santé en France qui se déroule. Pendant longtemps les soins aux malades ne se différenciaient pas des soins aux pèlerins fatigués, aux pauvres, aux enfants trouvés…L’hôpital était le lieu de l’hospitalité. Souhaitons que la technologie moderne ne fasse pas perdre cette qualité à l’hôpital d’aujourd’hui …..

Cartes postales anciennes sur Pont St Esprit

Voici une série de cartes postales anciennes retrouvées sur Pont St Esprit, si vous pouvez les commenter ou si ça vous rapelle des souvenirs, faites le savoir, soit Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , soit à moi-même à l'adresse mail suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

D'avance merci

carte 2carte 1  carte 3