Manifestations

connectez-vous...

Le temps

Le calendrier

Juin 2019
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Juillet 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

Les Visiteurs

2246879
Aujourd'huiAujourd'hui439
HierHier2219
Cette semaineCette semaine2658
Ce mois-ciCe mois-ci35047
Total : Total : 2246879
Les articlesUn peu d'histoire

Histoire

Quelle est cette statue sur la place du champ de Mars à Bourg Saint Andéol ?

donaviernaIl s’agit de « Dame Vierne » considérée comme la bienfaitrice de Bourg Saint Andéol et Saint Martin d’Ardèche parce qu’elle leur donna au XIII° siècle les immenses bois qui forment les « communaux» de ces 2 localités. C’est le sujet de l’exposé de Mr Jean Louis Issartel le 25 septembre, à l’occasion des 30 ans de la Réserve naturelle des Gorges de l’Ardèche.

Des textes de 1221 et 1228 permettent d’analyser, ce qui se serait réellement passé, au delà de la légende. Mais ce qui est intéressant à noter c’est l’histoire d’une famille (Les BALADUNO) qui avait la seigneurie sur tout le plateau des Gras (plateau ardéchois), avec 2 châteaux principaux :Balazuc et Gras . Ces cessions (dons ou échanges) aux communes et aux hospitaliers de Saint jean marquent le déclin au XIII° siècle de cette puissante lignée.

La raison est à chercher sans doute dans les conséquences de la croisade des albigeois. En effet, sur le plateau Ardéchois, nous ne sommes pas dans le royaume de France au XIII° siècle mais dans l’empire romain germanique. Mais l’empereur est loin et le suzerain proche est le comte de Toulouse (de la maison de Saint Gilles). Or à partir de 1209 c’est la croisade des « barons du Nord » (Simon de Montfort) contre les cathares et plus précisément contre le comte de Toulouse. Celui-ci, allié au roi d’Aragon, est battu à la bataille de Muret. C’est là que le grand père et sans doute le père de dame Vierne (Guillaume de Baladun) sont tués aux côtés du comte de Toulouse. Par ailleurs Dame Vierne, encore jeune, a épousé Dragonet de Mondragon, qui n’est autre que le bras droit du comte de Toulouse (il fut le précepteur de son fils). L’échec politique et militaire des « albigeois » (on devrait plutôt dire « toulousains ») éclaire d’une façon particulière les « cessions » de dame Vierne et de son mari ; Ils sont dans le camp des vaincus.

Le retournement de situation s’illustre par le remariage de Dame Vierne à la mort de Dragonet de Mondragon : Elle épouse Guillaume de Naves ,passé dans le camp des croisés .  

800 ans déjà ! La croisade des Albigeois.

croisade AlbigeoisIl y a 8 siècles le Languedoc a été le siège et la victime d'une terrible croisade qui ressemblait à une guerre civile : La croisade contre les Albigeois !
Vous me direz : Albi c'est très loin ! Et pourtant notre vallée du Rhône a été exposée aux événements de la lutte contre les cathares : D'abord parce que le prétexte aux déclenchements de la croisade s'est déroulé dans une hostellerie au bord du Rhône, près de Saint Gilles : L'assassinat du légat du pape en 1208 ; ensuite parce que Pont Saint Esprit, Avignon et toute la région relevaient du comte de Toulouse ...
Enfin parce que c'est à cette occasion que le « Comtat Venaissin » (l'actuel Vaucluse) a été confié à l'autorité du pape (expliquant en partie la venue des papes en Avignon au 14° siècle).
Certes Pont Saint Esprit et Avignon ont été moins touchés par la croisade que Béziers, mise à sac, Carcassonne ou Toulouse mais 2 « croisades » ont défilé : Celle des barons du Nord en 1209 et celle du roi Louis VIII (père de Saint Louis) en 1224.
Cela a traumatisé durablement le Languedoc, au point que certains y trouvent une explication à la résistance régionale aux dictats de Paris.. !
Ceux qui sont intéressés, peuvent lire dans « lire la suite » un exposé oral introductif à un récent voyage en pays cathare ....

Lire la suite : 800 ans déjà ! La croisade des Albigeois.

Un Nouveau livre sur l'histoire des hôpitaux de Pont Saint Esprit

hopitaux pseDu XIII° siècle à nos jours l'histoire des hôpitaux de Pont Saint Esprit raconte l'accueil, l'entraide , les soins ouverts à tous ...Devant mes yeux  défilent des images de soeurs à cornettes , des visages souffrants et pleins d'espoir ...que j'ai gardé gravés dans ma mémoire depuis l'enfance ...
Un livre pour ne pas oublier, découvrir cette chaine d'hommes et de femmes ,de religieux et de laïcs qui ont consacré leur vie à accompagner, accueillir, soigner, consoler de leur mieux ... Mais aussi administrer et financer ces établissements ...
Vous pouvez dès à présent trouver ce livre à la librairie "le chant de la terre" à Pont Saint Esprit  ou auprès de l'Hôpital ....
Prix entre 20 et 25€

LE NABAB de PONT SAINT ESPRIT

Lorsque vous prenez le pont neuf, à Pont Saint Esprit, vers le Vaucluse, vous pouvez observer un petit château à 4 tourelles, entièrement jaune à présent. Il a été construit vers 1860 par François Bravay, célébrité locale tombée dans l'oubli.

Pourtant c'est un personnage hors série, qui a inspiré un des célèbres romans d'Alphonse Daudet :  « Le Nabab » . François Abauzit, dans son livre récent « passage de la Louve en pays d'Uzège »nous signale qu'il est né à Pont Saint Esprit en 1817. Son père était quincailler. Après la faillite de son commerce, en 1847,  il s'expatriera en Egypte où il fit fortune, grâce à l'amitié  du vice roi Saïd Pacha.

Revenu en France en 1861, il mène une vie fastueuse  et fait construire ce château dans sa ville natale. Il se lance alors dans la politique, est élu conseiller général puis député du Gard en 1865.

Mais, à nouveau ruiné, il meurt aveugle et sans ressources à Paris en 1874.

Le saviez-vous ?

vue_de_la_plaineActuellement La commune de Saint Julien couvre 2000 hectares et comporte 1254 habitants

En 1856 il n'y avait que 1089 habitants : il y avait 2 cordonniers ,1 maréchal ferrant et 3 coiffeurs !! ...
Le chemin de lapparan était le chemin des jardins à l'extérieur des fortifications.
 La montée au calvaire permettait d'avoir 40 jours d'indulgence
Le patron de la paroisse est  Saint Julien de Brioude (soldat romain) et non Saint Julien l'hospitalier (chevalier du moyen âge)
Si vous voulez en savoir plus lisez le compte rendu complet de la visite conférence du 3 Septembre 2010 en cliquant sur lire la suite

Lire la suite : Le saviez-vous ?

Centenaire de la rénovation de l'Eglise d'Aiguèze Juillet 2010

L'Eglise d'Aiguèze remonte sans doute au XII° siècle ,mais il n'en reste plus grand chose : Un très beau portail nord du XVI ° siècle .
Mais pour l'essentiel cette église a fini d'être restaurée dans le style néogothique en 1910 , à l'intiative de monseigneur Fuzet ,archevêque de Rouen .
Il se trouve que Mgr Fuzet était un enfant du pays (il a sa satue sur la place d'Aiguèze) .Sa mère était une Romanet ,famille de notables d'Aiguèze (originaire du hameau de la Roquette )
Parallèlement à la restauration de l'Eglise Mgr Fuzet réhabilita la maison familiale ,proche de l'Eglise (repérable à ses créneaux)